Géopolitique

L'exercice Zapad aura à juste titre accaparé les regards des analystes, il fut également porteur de bon nombre de fantasmes. Ainsi, on a pu lire bien des chiffres annonçant le nombre d'hommes qui seraient mobilisés pour cet exercice, allant des plus réalistes aux plus fantasmés. In fine, "Zapad" aura mobilisé 101 875 soldats le 19 septembre dernier alors que la Pologne prédisait une mobilisation de 100 000 hommes, la Lituanie en annonçait 140 000 et très loin devant, l'Ukraine prédisait 240 000 hommes, soit près du tiers des effectifs de l'armée russe.

Si ces annonces peuvent s'expliquer à la lumière des dernières années et de la pression géopolitiques subies par ces pays, particulièrement par l'Ukraine qui fait encore face à une guerre sur son territoire, elles n'en eurent pas moins l'effet délétère d'ôter de la crédibilité aux annonceurs.

Or l'Ukraine se trouve actuellement dans une passe délicate : les accords de Minsk II s'avèrent inopérants et la guerre continue, en parallèle elle doit réformer à marche forcée pour rester dans le cadre fixé par le FMI et l'Union Européenne.

Lire la suite ici