Géopolitique

Article publié pour le Huffington Post Québec, le 8 août 2017. 

Ces derniers jours, les médias américains mettent en avant les propos d'un Donald Trump agacé par la situation en Afghanistan, contestant la présence américaine dans ce pays ces 16 dernières années, affirmant ouvertement que les Américains sont en train de perdre dans ce pays. Ce constat l'aurait amené à suggérer le remplacement du général Nicholson, à la tête des forces étrangères en Afghanistan depuis mars 2016. On peut légitimement critiquer le président américain sur bien des sujets. Mais sur l'Afghanistan, hélas, il a raison.

 

Une défaite pour les États-Unis en Afghanistan

 

Aujourd'hui, nous savons exactement ce que la guerre d'Afghanistan a coûté aux Américains : la vie de 2402 soldats américains, avant tout ; et 714 milliards de dollars. 86% de ces dépenses ont été le fait du Pentagone... Et beaucoup d'argent a été perdu dans de programmes inefficaces, et à cause de la corruption. On peut prendre, comme exemple d'inefficacité déconcertante, le fait qu'après 457,7 millions de dollars dépensés pour renforcer les capacités de collecte d'informations par les forces de sécurité afghanes, ces dernières ne semblent pas être encore au totalement au point. On pense aussi au scandale des soldats fantômes, effectivement payés, mais n'existant que sur le papier. Un scandale dû à des officiers et des politiciens corrompus, et dont l'attitude criminelle a mis de réels soldats afghans en danger. Le courage des forces de sécurité afghane n'est pas le problème : hélas, elles sont poignardées dans le dos par des élites qui n'ont pas été capables de lutter contre de graves dysfonctionnements au cœur de l'État.

 

Certes, les talibans ne dominent pas totalement le champ de bataille afghan. On l'a vu par exemple le mois dernier, quand ils ont perdu le district de Nawa, reconquis par l'armée afghane. Mais cela ne change rien au fait que le pouvoir légal afghan, à lui seul, n'est pas capable de tenir son propre territoire. L'appui aérien américain est à Kaboul pour résister aux assauts des talibans. Et des zones qui ont vu les forces de l'OTAN mener des combats acharnés sont aujourd'hui aux mains de ces derniers. Qu'on se souvienne de la grande offensive de Marjah. Aujourd'hui, le territoire est tenu par la rébellion...

Lire la suite ici