Géopolitique

Summary : 2016 began with a rise of tensions in the Cold War between Iran and Saudi Arabia. This article shows that two country could help bring could help cool off this dangerous diplomatic situation: the Omani Sultanate and Pakistan.

Chroniques d'Asie du Sud-Ouest (33)

L'année 2016 a commencé avec un dangereux réchauffement de la Guerre froide qui oppose, depuis quelque temps déjà, Arabie Saoudite et Iran. Quand on sait que c'est cette tension entre les deux États qui nourrit, en partie, l'intensité des guerres au Yémen et en Syrie, on comprend à quel point faire évoluer cette dangereuse opposition vers une certaine 'Détente' est essentielle. Mais pour qu'une amélioration diplomatique soit possible, il faut que le dialogue soit rétabli, et cela devra passer, forcément, par d'autres Etats, au moins pendant un temps. On imagine mal Riyad et Téhéran réussir à se faire confiance jusqu'à établir un rapport bilatéral normal sans l'aide de forces extérieures. Pas forcément celles des grandes puissances d'ailleurs : Washington, Beijing et dans une moindre mesure Moscou pourraient aider, bien sûr. Mais comme des seconds rôles : il est plus probable que des pays plus proches culturellement et géopolitiquement aient la possibilité d'agir dans le sens d'une détente entre les deux puissances de la région. Or deux pays dans le monde musulman ont la capacité d'être un pont entre elles : le sultanat d'Oman, et, surtout, le Pakistan.

Les récentes déclarations de l'ambassadeur d'Oman à Téhéran, en ce début d'année, à l'agence de Fars News, est très clair : Mascate critique la rupture des relations diplomatiques entre Iran et Arabie Saoudite décidée par ce dernier pays. Non pas parce que les Omanais seraient pro-iraniens, mais d'abord parce qu'ils considèrent que la priorité pour la région doit être la stabilité. Une position de bon sens: le Yémen ressemble de plus en plus au Vietnam de l'Arabie Saoudite, ce pays connaît égalementdes tensions internes non négligeables, et les deux seules forces qui semblent profiter de la guerre froide entre Iran et Arabie Saoudite sont Al Qaïda dans la péninsule arabique et Daech.

Lire la suite ici