Géopolitique

NTERNATIONAL - Après un long et complexe processus de va-et-vient législatif entre la Rada (Parlement), la Commission Constitutionnelle et la présidence, l'Ukraine se prépare à entériner le processus de décentralisation de l'Etat. La réforme constitutionnelle, attendue aussi bien par l'Union européenne que par Moscou, fait partie des conditions à remplir par Kiev dans le cadre des accords de Minsk 2 de février dernier. Après un dernier passage par la Cour Constitutionnelle pour valider les nouveaux amendements, le projet de loi devra être voté en séance au Parlement fin août et sera normalement appliqué dès fin octobre 2015, soit après les élections locales. 

Faire passer la réforme ne sera toutefois pas chose facile car le vote à la Rada va nécessiter la majorité des deux tiers, dont la coalition au pouvoir, menée par le Bloc Petro Poroshenko (BoP), ne dispose plus aujourd'hui en termes d'équilibre parlementaire. Les alliés du président devront par conséquent jouer les rassembleurs, éviter de nouvelles défections et assurer une discipline de vote, problème récurrent à la Rada ukrainienne.

Lire la suite ici.