Géopolitique

Sécurité en Eurasie (9)

Dans le précédent "Sécurité en Eurasie", on a vu que la Chine a été capable de faire un véritable tour de force: mener une politique globalement positive pour tout le monde dans le Caucase du Nord. Mais ce n'est pas si étonnant quand on comprend l'importance de la nouvelle "Route de la soie" voulue par le président Xi Jinping. Le Caucase en soi n'était que d'un intérêt limité pour la Chine il y a encore quelques années. Mais la zone devient plus importante aujourd'hui, quand on la voit comme un point de passage naturel entre l'Europe, but final de la nouvelle Route de la Soie terrestre, et l'intérieur eurasiatique. 

C'est la défense rationnelle de ses intérêts nationaux en Eurasie qui permet à la Chine de mener, en Eurasie en général et dans le Caucase du Nord en particulier, une politique globalement positive et inclusive. De là, on peut deviner que dans le Caucase du Sud, également, Beijing va être capable de mener une politique qui peut plaire à tout le monde. Et c'est en effet le cas: dans la région, la Chine réussit à faire comprendre qu'elle est prête à parler à tous sans restriction; elle renforce ses liens avec les trois pays sud-caucasiens sans tomber dans les pièges de la géopolitique classique; et elle le fait sans que cela gêne les puissances régionales prétendant à une certaine influence dans la zone.

Lire la suite ici.