Géopolitique

Sécurité en Eurasie (5)

INTERNATIONAL - Le problème des grandes puissances, c'est qu'elles sont vieux jeu. Les penseurs français, que la Terre entière nous envie, ont beau clamer que les frontières n'existent plus, que les valeurs sont plus importantes que les intérêts égoïstes de chaque nation, que nous sommes tous des "citoyens du monde"... elles ne veulent rien entendre. Elles continuent à s'imposer aux pays plus faibles, et à être dans une concurrence acharnée les unes avec les autres. Et cela, on le voit bien dans la zone eurasiatique. Depuis la fin de la Guerre froide, au lieu d'accepter la Russie comme un État normal, les pays occidentaux, les Etats-Unis en tête, ont tout fait pour contrer toute ambition de sa part, fantasmant presque sur sa possible balkanisation dans les années 1990. Et Moscou a toujours considéré comme normal, en tant que grande puissance traditionnelle de la région, d'avoir une influence importante sur son voisinage. Bien sûr, cette analyse ne prend pas toujours en compte le fait que certains territoires, devenus États souverains, aimeraient prendre un peu d'indépendance face à ce grand Frère historique... En bref, à Washington et à Moscou, on pense toujours en termes de contrôle et de compétition. Parce que c'est la réalité géopolitique des relations internationales, depuis bien longtemps.

Lire la suite