Géopolitique

Au moment où la coalition engagée dans la lutte contre Daesh s'apprête à armer et à entraîner certains groupes dit « modérés » sur le terrain pour lutter contre ce qu'il convient d'appeler ce nouveau fachisme barbare, coupable de crime contre l'humanité, la question se pose de savoir qui vont être les bénéficiaires de ces aides.

Des groupes peu recommandables qui viennent déjà de faire allégeance plus ou moins à Daesh comme Harakat Hazm qui regroupe 7000 combattants ?
D'autres combattants islamistes plus enclins à se battre pour la chute de Bachar el Assad que contre Daesh ?
Ce qui reste de l'armée syrienne libre à qui il faudra beaucoup de temps pour redevenir opérationnelle ?

Lire la suite