Géopolitique

Jeudi 25 Septembre, le Quai d’Orsay a annoncé l’élargissement de la liste des pays déconseillés aux voyageurs[1], dans le cadre de l’intervention armée contre Daech. Cette mesure est venue un jour après l’exécution de l’otage français Hérvé Gourdel, revendiquée par l’Etat Islamique. Parmi les pays concernés, l’Ouzbékistan est le seul pays d’Asie centrale à y être mentionné.

Etonnant, d’abord, le fait que la liste des pays sous alerte nous rappelle la carte si débattue des « Chocs des civilisations » du professeur Samuel Huttington : on y retrouve, en effet, ce qu’il a appelé la « Civilisation Islamique ». Encore plus surprenant, l’Ouzbékistan fait partie de ces pays dits à risque alors que d’autres, comme le Tadjikistan où des bases de combattants existent dans les hautes montagnes du Pamir[2], n’y figurent pas.

La suite ici.