Géopolitique

Depuis l'installation de la crise politique en Ukraine, les pays d'Asie centrale se sont jetés dans une tempête de contradiction, d'ambivalence, et d'incertitude. Soutenir Euromaïdan favorisera une expansion de la seconde vague de la révolution qui menacera directement les régimes en place, s'opposera au mouvement, et encouragera les ambitions d'expansion de la Russie. Aujourd'hui, comme toujours d'ailleurs, les pays d'Asie centrale devront trouver une position équilibrée entre ces deux camps opposés.

La crise ukrainienne soulève plusieurs questions de souveraineté et d'identité pour l'Asie Centrale, puisque les pays de la région ont une troisième alternative politique plutôt que de choisir entre Euromaïdan et la Russie. Cette alternative réside dans la solidarité qu'entretiennent les peuples turco-mongols avec les Tatars de Crimée.

Lire la suite: http://www.huffingtonpost.fr/akhmed-rahmanov/asie-centrale-la-position_b_4955486.html?utm_hp_ref=france