Géopolitique

Chroniques d'Asie du Sud-Ouest (20)

INTERNATIONAL - Le titre de cet article fait référence à une accusation entendue plus d'une fois chez certains analystes américains, notamment depuis une dizaine de mois. Selon ladite accusation, d'abord issue de journaux proches des "faucons" en politique étrangère, l'Iran recruterait "des milliers" d'Afghans chiites pour combattre les opposants à Bachar el-Assad, notamment Daech, en Syrie. Dans cette histoire, telle que racontée par les néoconservateurs américains et leurs alliés, les Afghans en question semblent totalement passifs, et les Iraniens seraient en position de contrôle. Toujours selon elle, il faudrait mettre les djihadistes égorgeurs et les combattants chiites venus de l'étranger pour combattre en Syrie, au même niveau... Enfin, selon cette narration accusatrice, cet exemple prouverait l'"impérialisme" de l'Iran, coupable de "manipulation" des chiites afghans dans ce cas précis.

Et encore, il s'agit ici de la version la plus aboutie. D'autres sont plus brouillonnes, et visent uniquement à critiquer l'Iran. Ainsi, dans ce court reportage de CNN, on passe d'un prisonnier pro-Assad qui s'avère être un Afghan chiite, ce qui peut faire sens... à des "Taliban" qui seraient soi-disant payés par l'Iran mais prêts à passer en Syrie pour se battre pour Assad... et pour Daeh. Pour des géopoliticiens de salon qui ne connaissent rien à l'Afghanistan, quelques hommes avec un bout de tissu sur la tête, et des chapelets de prière, avec pour toile de fond des images d'entraînement à la kalachnikov c'est une preuve suffisante. Pour toute personne ayant fait de vrais terrains en Afghanistan et au Pakistan, comme pour toute personne de bon sens... c'est un peu faible.

Lire la suite : http://www.huffingtonpost.fr/didier-chaudet/des-afghans-proassad-et-pro-iran-daech-syrie_b_7001046.html