Analyse des Politiques européennes

Notes du CAPE n°16

28/06/2016

Laurent Coligny

Summary in English : this paper is a call for respect of democracy. The British, or more precisely, the English and a majority of Welsh, asked to leave the EU. Hence they should leave, and the sooner would be the better. But the Brexit is taking a whole nation hostage: the Scots. They clearly showed their difference of views with the English, again, by voting against Brexit. A choice which was pretty predictable : they refused independence two years ago partly because they did not want to loose their possibility to be part of the EU. The Scottish nation has been lied to during the referendum about independence. They should have the same democratic rights as the English did with their Brexit, and get the possibility to have another referendum for independence. The European nations and the EU as a whole should help the Scottish nation make sure its democratic rights are respected. Once free from London, if it is its choice, Scotland should be made a part of the EU again.

Résumé en français : cette Note est un simple appel au respect de la démocratie. Démocratiquement, les Britanniques, ou plutôt les Anglais et une partie des habitants du pays de Galles, ont voulu sortir de l'UE. Qu'ils sortent donc, et au plus vite. Pas après l'été, mais dans les jours à venir... Le plus tôt serait le mieux. Le seul problème, c'est que le Brexit anglais a pris une nation en otage: les Ecossais. Ces derniers ont clairement montré, encore une fois, leur différence avec les Anglais, en montrant leur attachement à l'Union Européenne. Un choix logique: ils ont refusé l'indépendance par référendum deux ans plus tôt parce qu'ils associaient adhésion au Royaume-Uni et le fait d'être membre de l'UE. On leur clairement menti, ils peuvent le constater aujourd'hui. Les Ecossais devraient avoir les mêmes droits démocratiques que les Anglais, et obtenir un second référendum sur leur possible indépendance. Les nations européennes et l'UE dans son ensemble devrait soutenir les droits du peuple écossais, et s'assurer qu'ils soient respectés. Une fois libre de Londres, si c'est son choix, l'Ecosse devrait de nouveau faire partie de l'UE.

 

Lire l'article en entier ici / read the paper here (in French)